Un fumoir est aujourd’hui à la portée de tous. Commencer à fumer la viande, cuisiner comme au Texas une côte de porc pendant des heures et des heures est la prochaine étape pour un amateur de BBQ. Le fumage est un processus très important qui peut également être utilisé dans certaines méthodes de cuisson, y compris lefumoir. Le fumoir constitue un équipement de cuisine moderne incontournable qui permet de réaliser des cuissons toujours différentes, grâce à l’utilisation d’arômes provenant de différentes essences de bois. Si vous cherchez donc le meilleur fumoir du moment, n’hésitez pas à consulter notre guide comparatif !

Comparatif fumoir des meilleurs ventes de l’année

Un fumoir fait cuire la viande à feu doux avec une plante qui utilise un combustible végétal, comme le charbon ou les copeaux de bois, et de la fumée. Le fumeur donne à la viande un goût intense et la rend tendre grâce au contact prolongé (de 4 à 12 heures) avec une chaleur modérée et une fumée dense. La structure vous permet de maintenir une température constante pas trop élevée et vous pouvez cuire pendant des heures et des heures les morceaux de viande moins nobles, comme les côtes, qui correspondent le mieux à la cuisson avec un fumoir. Mais voyons plus en détail comment apprendre à utiliser un de ces appareils encore peu connus ici en France.

Fumoir à viande

La cuisine a toujours su mettre sa touche d’esthétique pour ravir nos palais de gourmets et pour satisfaire les plus gourmands. Et pour obtenir des aliments qui puissent exploser de saveur une fois en bouche, le secret repose essentiellement sur la cuisson et le mode de cuisson. Vous êtes à la recherche d’une bonne viande fumée ? Le fumoir à viande est ce qu’il vous faut. Avec divers arômes nouveaux issus des différents bois, cette méthode est devenue presque incontournable lorsque l’on parle d’art culinaire. Non seulement, elle aide à empêcher la prolifération des microbes, mais elle contribue également à rendre plus rigide la structure de la viande.

La taille est un facteur premier qu’il faudrait bien préciser sur ce genre de matériel pour choisir le meilleur fumoir à viande. Logiquement, si vous aimez cuisiner en grande quantité pour toute une famille ou dans le cas d’un restaurant, le fumoir à grande capacité est le choix n°1. Non seulement vous serez efficace, mais vous pourrez même mettre un animal entier à l’intérieur sans souci. Par contre si vous n’avez qu’un petit foyer et que vous ne vous en servez pas souvent, les petits modèles feront largement l’affaire. Au moins, ce sont des matériels plus performants que le fumoir à viande artisanal s’ils sont maitrisés.

Au-delà de la taille, le design ainsi que les options sont à revoir pour obtenir le matériel qui puisse correspondre à vos besoins. Effectivement, certaines personnes apprécient les modèles à fenêtre, avec indicateur de température ou accompagnés de crochets à suspension, bref tout autant de possibilités pour pimenter l’utilisation. Si l’on se réfère au type, il y a les modèles de braise, de gaz et électriques présentant chacun des avantages tout à la fois intéressants. Bien évidemment, le prix part aux environs de 100 euros à plus de 500 euros pour les modèles hauts de gamme et cela dépend des fonctions incluses. Pour plus d’informations, vous n’avez qu’à aller sur le comparatif du fumoir à viande.

Fumoir à poisson

Déguster un bon plateau de fruits de mer a été depuis longtemps un des plus grands plaisirs gustatifs que l’on puisse s’octroyer. Et durant ce long périple, le fumoir à poisson a particulièrement influencé la saveur et le gout des poissons servis dans nos plats. Si vous n’avez encore jamais fumé de la viande, c’est l’occasion idéale pour éveiller le chef cuisinier qui sommeille en vous.  Et bien sûr pour arriver à une bonne cuisson, le meilleur fumoir à poisson est nécessaire. En effet, le poisson ne se cuit pas comme toute autre viande, il y a une technique à mettre en œuvre.

Entre les nombreux fumoirs disponibles sur le marché, il va bien falloir se décider à en choisir un. Il vous faudra donc voir si vous voulez prendre un fumoir à poisson professionnel ou un modèle plus ancien. Pour cela, le mode de cuisson (à froid ou à chaud), le design et tout autre se doivent d’être considérés afin d’opter pour le modèle idéal. Si vous avez une grande famille ou si vous tenez un restaurant, autant prendre le fumoir à poisson à grande capacité. Bien évidemment, il faudrait aussi convenir du style, voir si vous voulez un modèle avec fenêtre pour faciliter vos cuissons ou non. De surcroit, trouvez celui qui vous correspond sur un comparatif de fumoir à poisson.

Quel type de combustible préférez-vous? Certaines personnes sont plutôt habituées au fumoir à poisson artisanal qui se sert du bois, mais il existe d’autres modèles. Effectivement, vous avez le choix entre le fumoir à gaz et le fumoir électrique, qui présentent autant d’avantages si l’on ne cite que sa flamme régulière pour une cuisson stable et contrôlée. Pour le cas du modèle à bois, vous pouvez varier la sciure afin d’explorer de nouvelles saveurs. N’oubliez pas de convenir du matériau de la coque, notamment l’inox et le galva, dont chacun requiert plus ou moins un entretien.

Fumoir weber

Un bon week-end en plein air avec des amis ou en famille durant une grillade party est sans doute un des moments les plus joyeux dans une vie. C’est ce genre de moment qu’il faut privilégier au cours de son existence. Et quoi de mieux que de s’offrir le meilleur fumoir weber pour profiter de ces instants. Cependant, vous ne savez pas comment utiliser un fumoir? Ce n’est plus un souci, car nous allons vous expliquer en détail comment l’utiliser.

D’abord, le fumage part du principe de la cuisson d’aliment avec la fumée de bois aromatisés pour donner à la nourriture une fraîcheur parfumée. Les aliments adaptés à ce type de cuisson sont souvent les viandes ou les poissons, car ces dernières sont composées de protéine. Et à titre d’information, la teneur en protéine des aliments grillés est plus importante que ceux cuisinés à l’eau ou à l’huile, car ils sont plus crus donc plus nutritifs. Au niveau de l’utilisation du fumoir, vous devez tout d’abord rassembler du bois bien coupé qui est, dans la plupart des cas, déjà fourni avec le matériel. Vous disposerez donc d’un certain nombre de copeaux déjà aromatisés que vous devez placer à la base de l’enclos situé au fond. Pour allumer le feu, il suffit de mettre une allumette et celle-ci brûlera les tranches de bois. Vous pouvez accélérer le processus en mettant de l’huile spéciale grillade que vous pouvez demander lors de votre achat. La fumée dégagée se propagera ainsi le long du tube et fera griller la nourriture. 

Afin que vous ayez une entière satisfaction de votre fumoir, nous vous conseillons vivement de consulter un comparatif fumoir weber sur Internet. Comme cela, vous aurez amplement le temps de peser le pour et le contre de chaque article et faire une bonne affaire.

LE MEILLEUR FUMOIR À CHAUD

Il existe plusieurs modèles de fumoirs à chaud sur le marché. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des produits les plus prestigieux et les plus fiables fabriqués par des marques spécialisées dans le secteur.

Fumoir Monstertruck Klarstein

Commençons cet avis fumoir par le Monstertruck Klarstein.

Ce fumoir est un produit complet et parfait pour ceux qui veulent un modèle semi-professionnel pour cuisiner et fumer de la viande de toutes sortes, des légumes et des fromages. D’un point de vue esthétique, il se caractérise par une taille moyenne, avec des dimensions de 40 x 160 x 200 cm. La structure est solide, grâce à un acier très épais qui assure équilibre et solidité. Il possède un grand nombre d’éléments remarquables, des poignées en bois aux thermomètres, des grilles aux roues.

Cette grille doit être assemblée. A l’intérieur de l’emballage, il y a des instructions d’assemblage, caractérisées par un grand nombre d’images pour assurer une compréhension maximale à chaque étape. Compte tenu de la taille du fumoir, il est conseillé de ne pas l’installer vous-même. En ce qui concerne les caractéristiques techniques, il convient de noter que le Klarstein Monstertruck dispose d’un fumoir à quatre niveaux différents, pour une surface totale de 1250 centimètres carrés. La porte du fumoir est protégée par une fermeture à crochet et les portes du gril sont toutes étanches.

Pour maintenir les températures internes du gril et du fumoir sous contrôle constant, ce modèle est équipé de deux thermomètres différents qui indiquent à la fois la température en °C et en °F. En particulier, la température maximale enregistrée est de 427°C ou 800°F. Pour assurer une recirculation correcte de l’air, plusieurs portes de ventilation sont disponibles, tant sur le conduit de cheminée que sur la grille. En outre, il y a des canaux pour l’évacuation de l’excès de graisse qui est conduit à un récipient spécial pour la collecte. Le mouvement est permis par la présence de roues à rayons. Sous le gril, il y a aussi un panier de récupération pratique pour le bois de chauffage afin d’assurer que la température est toujours maintenue.

La forme particulière de ce modèle est due à la présence de deux grilles différentes, toutes deux de grande surface, qui peuvent être utilisées aussi bien pour la cuisson que pour fumer les aliments. Les deux grilles sont séparées et permettent de contrôler la régulation indépendante de la température à l’aide de deux thermomètres différents. Le fumeur de fumoir Monstertruck de Klarstein est vendu à assembler. A l’intérieur de l’emballage est disponible le manuel d’instruction, écrit en plusieurs langues, y compris l’italien, pour une compréhension rapide de toutes les étapes nécessaires pour le montage.

 

Fumoir Tepro 1038

En seconde position de cet avis fumoir, le Tepro 1038.

Ce modèle de fumoir  est fabriqué en acier peint et se caractérise par deux compartiments différents, tous deux équipés d’un couvercle de sécurité et d’un thermostat. Il a des dimensions de 63,5x115x116,5 cm et un poids d’environ 21 kilos. Cependant, les mouvements sont facilités grâce à la présence de deux grandes roues en acier. Il dispose de deux salles différentes pour griller et fumer en même temps. Toutes les informations sur l’utilisation correcte des différents éléments de la grille sont données dans le manuel d’utilisation, mais il convient de noter qu’elles ne sont disponibles qu’en anglais et en allemand.

Cependant, les opérations d’assemblage de la grille ne sont pas compromises pour ceux qui ne connaissent pas les deux langues grâce à la présence d’un grand nombre d’illustrations qui vous permettent d’effectuer l’assemblage de manière parfaite en suivant simplement les images. Avant de procéder à la première grille, il est conseillé de la mettre en marche pendant quelques heures pour éliminer les impuretés et évaluer les températures atteintes en fonction du type de bois utilisé. Si nécessaire, il sera possible d’effectuer des réglages de température à l’aide de la fenêtre de ventilation.

Le fumage peut se faire à l’aide de bois aromatiques ou en optant pour le charbon de bois enrichi de feuilles de plantes aromatiques. Quel que soit le type de bois ou de charbon de bois utilisé, il est important, après chaque utilisation, d’attendre que la phase de refroidissement soit terminée et de procéder ensuite aux opérations de nettoyage. Un entretien correct, en effet, assure une plus longue durée de vie à ce fumoir fumant.

 

LES MEILLEURS FUMOIRS À FROID

Ces dernières années, le goût fumé est de plus en plus recherché non seulement pour les aliments, mais aussi pour les cocktails et les boissons. Pour cette raison, il est de plus en plus facile de trouver sur le marché des fumeurs à froid portables, parfaits pour préparer des aliments et des boissons toujours différents et avec un nouveau goût à chaque fois.

 

Fumoir La Smoking Gun Portable by Sage by Sage by Heston Blumenthal

En troisième liste de cet avis fumoir, nous avons La Smoking Gun.

Ce modèle de fumeuse de cuisine est un accessoire fondamental pour ceux qui veulent faire des plats toujours différents en peu de temps et avec peu de place. En fait, il n’a que des dimensions de 10x10x10 cm et un poids d’un demi-kilo. Permet d’ajouter une saveur de fumée à tout type d’aliment, comme la viande, le poisson, le fromage ou les légumes. Pour les amateurs de cocktails, c’est une solution parfaite pour assurer des goûts nouveaux et différents.

Contrairement aux fumeurs à chaud, cet accessoire est beaucoup plus polyvalent et surtout pratique à utiliser. Cependant, il ne s’agit pas d’un modèle professionnel mais d’un modèle à usage domestique, il n’a donc pas une puissance ou une durée de fumée excessive. L’opération est très simple : il suffit d’introduire les copeaux dans la chambre de combustion et en peu de temps, la fumée sera aromatisée différemment selon le type de copeaux utilisés.

Vous pouvez choisir parmi un grand nombre d’arômes différents, à changer de temps en temps en fonction du type d’aliment à fumer. À l’intérieur de l’emballage, il y a deux différents types de chips, l’un de pomme et l’autre de noyer américain. Il y a aussi un mode d’emploi avec quelques recettes qui peuvent être utilisées pour s’inspirer de l’utilisation polyvalente du fumeur.

 

Fumoir Polyscience’s Pro Sage Commercial smoking gun

Voyons en quatrième position de cet avis fumoir le Polyscience’s Pro Sage Commercial smoking gun.

Ce pistolet à fumer à froid vous permet d’améliorer rapidement les saveurs d’un grand nombre d’aliments. Il peut être utilisé pour aromatiser les aliments cuits par cuisson légère, comme la viande bouillie ou les légumes. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un produit professionnel, il s’agit d’un modèle très durable, caractérisé par une structure en plastique et en acier. Le temps de fumage est d’environ une minute : pour des fumées plus longues, il sera nécessaire de remplir le brasero avec les copeaux à allumer. Une particularité de ce pistolet est qu’il assure une émission sonore très faible, pour fumer des aliments sans créer de bruits gênants.

Après utilisation, il se nettoie facilement. En plus du nettoyage standard plus superficiel, vous pouvez enlever le ventilateur pour un nettoyage plus profond. Une clé Allen est fournie pour cette opération. De plus, quatre piles AA nécessaires au fonctionnement du fumoir et deux recharges de sciure de bois dans un mélange spécifique de la marque de production, l’une en noyer américain et l’autre en pommier, sont incluses dans l’emballage.

 

Comparatif de meilleur fumoir maison

 

Comparatif de meilleur fumoir inox

 

Comparatif de meilleur fumoir de table

 

Comparatif de meilleur fumoir electrique

 

Comparatif de meilleur fumoir professionnel

 

Comment utiliser un fumoir ?

1. Achetez votre fumoir

L’électricité, le charbon, le gaz ou l’eau sont les modèles les plus populaires qui peuvent être utilisés pour tout type de viande, de la viande séchée à la dinde.
– Rappelez-vous que le fumoir électrique ou au gaz cuisinera plus rapidement que les autres types de fumoir.
– Si vous venez de l’acheter, allez-y et assemblez votre fumoir. Portez une attention particulière à la chambre de combustion et aux prises d’air : ce sont des pièces essentielles qui ne doivent pas être cassées du tout.

2. Achetez des copeaux de bois ou du charbon de bois

Les copeaux sont généralement utilisés pour donner à la viande le goût de la fumée et sont disponibles en différentes variétés comme le chêne, l’aulne, le cerisier, le noyer et la pomme.
– Assurez-vous que le bois que vous choisissez est exempt de produits chimiques, car les fumées seront absorbées directement par la viande.

3. Trouvez un endroit sûr pour placer votre fumoir.

Peut-être à l’extérieur et à l’abri du vent.

4. Si vous utilisez des copeaux de bois, mettez-les dans la chambre de combustion

Assurez-vous d’avoir plus de place à portée de main pour remplir la chambre au besoin.
– Si vous utilisez un fumoir à gaz, vous emballez les copeaux dans un sachet d’aluminium. Faire au moins 6 trous dans le haut de l’emballage et le placer très près du feu pour produire de la fumée.
– Si vous utilisez un fumoir à base d’eau, vous pouvez mettre des herbes fraîches dans l’eau pour donner encore plus de saveur à la viande.

5. Allumez le feu

Vous devez vous assurer que l’air peut circuler entre les copeaux ou le charbon, puis ouvrir les évents d’aération. Laisser réchauffer le fumoir pendant 20 à 30 minutes. – Lorsque le fumoir a atteint une température initiale de 204°C, le laisser refroidir à une température plus basse. Après 30 minutes, fermez presque complètement les évents d’aération pour abaisser le feu et augmenter les braises fumantes.

6. Essayez d’obtenir une température entre 82 et 135°C.

La température doit être ajustée en fonction du type de fumoir, du type de viande et de la taille des morceaux de viande.

– Par exemple, le poisson devrait être fumé à une température inférieure à celle du bœuf. Une grande épaule de porc peut être fumée à une température supérieure à celle d’un petit morceau de viande séchée.
– Les fumoir électriques et de gaz ont tendance à chauffer davantage, alors gardez la flamme plus basse.

7. Mettre la viande sur une ou plusieurs grillades

En suite la retourner toutes les deux ou trois heures, en la mouillant chaque fois avec un peu de liquide de la marinade jusqu’à ce qu’elle soit prête.

8. Profitez de votre repas

Fumer des viandes, qu’elles soient blanches ou rouges, vous permet de les aromatiser, de les rendre plus savoureuses et toujours différentes. Ces dernières années, il est très facile de trouver des fumeurs sur le marché grâce à un intérêt croissant pour la cuisine grillée d’origine américaine. Il existe principalement deux types de fumeurs : les fumeurs industriels et les fumeurs domestiques ou au fumoir.

Leur fonctionnement est très similaire mais, bien sûr, les dimensions et les volumes changent, c’est-à-dire les quantités de viande qui peuvent être cuites. Dans un fumoir fumant, le bois aromatique est placé, déjà coupé, sur le gril ou dans les boîtes dites fumoirs, des pièces qui communiquent avec le gril et permettent à la fumée d’envelopper la viande dans la cuisson.

Lorsqu’il s’agit de petits fumeurs, il est nécessaire de faire la différence entre les modèles verticaux et horizontaux, les modèles chauds et les modèles froids. La différence entre le modèle vertical et le modèle horizontal réside dans la position, c’est-à-dire dans la manière dont la viande est supportée. Chez les fumeurs horizontaux, la viande est placée sur les braises pour être enveloppée dans des fumées aromatiques. Dans les modèles verticaux, par contre, la viande est suspendue.

Du point de vue des arômes, le choix de l’un ou l’autre type n’est pas fondamental. D’un point de vue pratique, cependant, oui ; les modèles horizontaux, cependant, sont plus appropriés pour ceux qui ne cuisinent que du poisson ou de petites tailles de viande qui, disposées horizontalement, conservent la meilleure forme et ne cassent pas. Il convient toutefois d’accorder une importance particulière à la température à laquelle le tabac est fumé.

Comme déjà mentionné, ce processus peut être chaud ou froid. La première consiste à utiliser des températures comprises entre 60 et 75°C. Dans le cas du fumage à froid, cependant, la température de la fumée est beaucoup plus basse, soit entre 16 et 26°C. Récemment, une autre méthode de fumage, le fumage liquide, s’est également établie. Cela n’implique pas le contact de la viande avec la fumée qui, par un processus particulier, est condensée et distillée. La viande est ensuite mouillée avec ce distillat qui garantit la saveur et le parfum des différents types de bois, en évitant l’exposition réelle aux fumées.

 

Avis Fumoir : à froid ou à chaud ?

La question la plus courante avant d’acheter un fumoir est de savoir s’il est plus pratique

– du point de vue des résultats de cuisson

– d’acheter un fumoir chaud ou froid. Pour cette raison, il est conseillé de procéder immédiatement à une clarification. Le fumage à froid n’est pas utilisé pour la cuisson des aliments mais seulement pour un traitement qui permet une conservation plus longue.

Les fumées qui entourent la viande, en effet, effectuent une transformation chimique qui permet de détruire les bactéries habituellement présentes dans les aliments ; ainsi, les aliments fumés à froid, en plus d’être caractérisés par un arôme particulier, peuvent être conservés plus longtemps avant leur consommation. Le fumage à froid prend un temps moyen à long : selon l’aliment, un ou deux jours peuvent être nécessaires.

 

Le fumage à froid ne cuit pas les aliments :

Pour cette raison, dans certains cas, il est nécessaire, après le fumage, de procéder à la cuisson. Si des aliments comme le fromage ou la charcuterie peuvent être consommés après fumage à froid, il n’en va pas de même pour la viande et le poisson. Le mode de cuisson, bien sûr, dépendra des goûts personnels. Toutefois, il convient de souligner que le tabagisme ne peut pas être pratiqué avec tous les types de bois, mais seulement avec ceux provenant de forêts qui n’ont pas été traitées avec des pesticides ou d’autres types d’éléments chimiques dangereux pour la santé. Le fumage à chaud, par contre, permet de cuire les aliments grâce aux températures élevées des fumées.

La bonne température de cuisson dépend du type de viande à cuire, car autour de 45°C il est possible d’obtenir une bonne cuisson pour le poisson tandis que pour la viande il faut atteindre au moins 55°C, également selon le type de viande. Le fumage à chaud peut être effectué à l’aide de deux méthodes principales, à savoir le fumage à l’alcool ou le fumage électrique. Dans le premier cas, l’allumage se fait comme dans les braises tandis que dans les modèles électriques, les fumées sont produites en chauffant une plaque caractérisée par une résistance.

Certains bois particuliers produisent des vapeurs qui laissent un goût sucré sur la viande, comme l’aulne, la pomme, la poire ou le mûrier. Ces bois sont particulièrement adaptés au fumage de la volaille, du gibier à plumes et du porc. Pour la viande rouge, par contre, le frêne, le chêne ou la vigne sont très appropriés. Un bois qui peut être considéré comme universel, parce qu’il accompagne parfaitement les viandes blanches et rouges, les poissons, les crustacés et les fromages, est celui du noyer américain ou du noyer noir.

Cependant, il faut veiller à ne pas confondre ce bois avec le noyer blanc, qui a cependant un arôme très amer et doit donc être coupé avec d’autres types de bois, ce qui peut assurer un fumage plus léger. Comme déjà mentionné, il est essentiel de prêter attention à l’origine du bois, en se concentrant exclusivement sur les grumes extraites de forêts durables et certifiées.

Il faut également se rappeler que les fumées de certains bois peuvent provoquer des intoxications dues aux substances naturelles contenues dans le bois lui-même. Lorsque vous n’avez pas la possibilité d’utiliser du bois, vous pouvez opter pour le grill classique au charbon de bois, qui sera ajouté aux herbes aromatiques. Selon le type d’aliment à fumer, différentes solutions peuvent être envisagées, allant des herbes aromatiques les plus classiques à la tourbe, des épis de maïs à la sciure spéciale.

Caractéristiques du procédé

Parmi les différentes façons de cuisiner et de préparer les aliments, le tabagisme est peut-être l’une des plus particulières. Ses origines sont très anciennes et remontent à il y a 90 000 ans, comme un développement naturel du processus de base du séchage.

Dans le passé, en effet, son but principal était d’assurer une conservation optimale des aliments. Ce processus conduit à la formation de substances antioxydantes et antibactériennes par une combustion lente et partielle de matériaux tels que le bois et les plantes odorantes de toutes sortes.

Alors que, dans le passé, ce processus avait pour objectif principal la conservation des aliments, la réglementation actuelle régissant les processus alimentaires a fait du fumoir un instrument unique et spécial, doté d’un mécanisme précis.

Une technique de cuisson lente pour obtenir des saveurs raffinées et originales.

C’est un processus de préparation qui se prête très bien à tout type d’aliment. Parmi les plus courants, on trouve sans aucun doute la viande, le poisson et le fromage, mais avec des outils modernes, on peut aussi l’utiliser pour les légumes. Dans des cas particuliers, il est également utilisé pour la production de desserts fins, ainsi que pour donner des saveurs spéciales à des boissons telles que le whisky, le thé noir et les bières. La parfaite exécution de cette méthode est le résultat combiné de trois éléments :

  • Une température correcte de la fumée produite, qui ne doit jamais être trop élevée ;
  • La présence de la bonne quantité d’oxygène à l’intérieur du fumoir ;
  • L’utilisation du bois le mieux adapté au type d’aliment et à la saveur désirée.
  • Ces trois facteurs contribuent à la génération d’une combustion prolongée sans qu’aucune flamme ne soit produite, mais seulement et exclusivement de la fumée.

Ainsi, à travers ce dernier, les arômes boisés et fruités sont transférés en profondeur dans l’aliment, sans le brûler. Cela empêche la formation d’une croûte dure à l’extérieur de l’aliment, ce qui empêcherait le goût fumé de pénétrer profondément dans l’aliment et de lui donner un goût constant.

Comparatif fumoir : Méthodes de fumage

Il existe actuellement différentes méthodes d’aromatisation par le fumage, qui ont donné naissance à différents types de fumoirs. Qu’il s’agisse de procédés plus lents, adaptés à de grandes quantités d’aliments ou à de grandes quantités, ou d’outils rapides pour un usage domestique limité, les options sont très variées. Jusqu’à présent, il y a quatre catégories principales.
Les trois premières méthodes sont celles qui donnent lieu à des aliments dits « fumés », tandis que la quatrième, la fumée liquide, se limite à donner seulement l’arôme, sans véritable processus de fumage. C’est pourquoi cet instrument est normalement utilisé pour des produits rapides et prêts à l’emploi et n’offre aucune garantie de longue conservation.

Au contraire, ce dernier n’est obtenu qu’avec de longues procédures à basse température, capables d’assurer le juste équilibre entre l’humidité et la chaleur dans les proportions exactes pour obtenir une excellente aromatisation : les aliments secs n’absorbent pas la fumée, alors que ceux qui sont trop humides la font évaporer.

Une étude approfondie de la température devrait lui être consacrée. Il est important de savoir que les aliments ont tendance à cuire à partir d’environ 40°. Par conséquent, il est nécessaire d’éviter que les aliments soient mis en contact étroit ou direct avec des températures élevées. Pour cette raison, les fumoirs à chaud sont souvent conçus pour amener la combustion à l’extérieur de l’endroit où les aliments sont placés.

Types

Aujourd’hui, il existe plusieurs variétés de fumoirs disponibles, avec des caractéristiques, des mécanismes et des capacités très différents. Ce qui distingue vraiment un modèle de l’autre, c’est la rapidité de la cuisson, la simplicité d’utilisation et la taille globale. Les cinq principaux systèmes d’exploitation sont :

  • Électrique. Une résistance interne permet de maintenir la température constante avec une extrême facilité ;
    Carbone ou charbon de bois, pour supporter les barbecues normaux. Il faut de l’expérience pour contrôler parfaitement la chaleur;
  • Bioéthanol, pour les petits modèles domestiques ;
  • Au gaz, pour une cuisson rapide et uniforme ;

A base d’eau, pour mieux gérer l’humidité dans le fumoir lui-même.

Une autre distinction concerne la forme même de ces fumoirs de cuisine. Certains modèles sont verticaux, et les aliments sont placés à l’intérieur à différents niveaux l’un au-dessus de l’autre. Ils appartiennent généralement au type « fumoir d’eau », équipé d’un réservoir de confinement entre les braises et les grilles.

D’autres, par contre, ont une configuration horizontale, selon les formats de barbecue courants. Si les premiers sont mieux adaptés au fumage des aliments à suspendre en filets entiers de poisson ou de charcuterie, les seconds sont plus pratiques pour les aliments tranchés, de la viande aux légumes.

Les aliments dans le fumoir ne doivent pas toucher les murs.

Un autre détail à considérer est la taille totale du fumoir. Lorsque vous manipulez de petits aliments, il est préférable d’éviter d’acheter de très gros modèles. Ils ont besoin d’un délai plus long pour atteindre les bonnes températures pour que la fumée soit absorbée. Si, par contre, cet outil doit être utilisé pour des aliments encombrants tels que les jambons entiers, il est conseillé d’opter pour des fumoirs plus gros.

La solution industrielle rapide de fumée liquide est la seule capable d’offrir un excellent rendement en peu de temps, indépendamment de la taille et du type d’aliment à traiter. C’est pourquoi plus de 80% des produits gastronomiques fumés sont fabriqués de cette façon, en ajoutant le liquide aromatique uniquement pendant la cuisson.

Composants et fumoirs

Les éléments qui caractérisent chaque fumoir sont très différents selon le modèle et le mécanisme de fonctionnement fourni. Toutefois, un certain nombre de composants standard peuvent être identifiés :

  • Chambre de combustion ;
  • Mécanisme d’allumage en cas d’incendie ;
  • Prises d’air ;
  • Salle de fumage ;
  • Grilles, étagères et crochets pour aliments.

Comprendre comment utiliser un tel outil de préparation est très simple. Des copeaux de bois aromatiques sont déposés près de la chambre de combustion, qui peut être activée au moyen d’un chauffage électrique, d’une flamme vive ou de charbon chaud.

Une fois que la température de la fumée a été atteinte, elle commence à être libérée dans la zone dédiée, imprégnant les aliments qui y sont recueillis. Enfin, presque tous les échantillons sont équipés d’entrées d’air pour une meilleure propagation de la fumée ; les plus efficaces permettent même de réguler la quantité d’air entrant, afin de mieux gérer le processus.

Il existe aussi des modèles spéciaux comme les pistolets à fumer, qui génèrent simplement de la fumée à travers un petit brûleur interne qui fonctionne comme une pipe. Ils émettent de la fumée à travers un mince tube en plastique, qui est ensuite inséré dans des récipients alimentaires recouverts d’un film transparent.

Le meilleur exemple est que la chambre de combustion est séparée et aussi loin que possible du fumoir. L’objectif principal de cette configuration est d’éviter une chaleur excessive et contre-productive et d’assurer un meilleur contrôle du processus dans son ensemble.

Il y a quelques fumoirs supplémentaires, utiles pour faciliter l’utilisation d’un fumoir et pour mieux gérer les températures et la durée de l’ensemble du processus :

  • Gants de barbecue pour protéger contre la chaleur excessive ;
  • Thermomètre pour aliments pour contrôler les progrès ;
  • Pince à grille ;

Minuterie permettant de surveiller la durée totale.

Cependant, il est toujours bon de lire attentivement le mode d’emploi qui se trouve à l’intérieur du fumoir que vous avez acheté, afin de bien comprendre le fonctionnement spécifique de chaque modèle individuel.

Variété de bois

L’aspect principal qui détermine l’efficacité d’un fumoir, une fois qu’il a choisi le type de bois le mieux adapté à ses besoins, est la variété de bois utilisée. Il y a certains matériaux à éviter complètement, comme les bois de résineux et, en général, les bois traités chimiquement.

En effet, au cours du processus de combustion, ils peuvent libérer des substances qui ne conviennent pas à l’alimentation et, dans des cas graves, très dangereuses pour la santé de l’être humain. Le combustible idéal doit avoir une faible humidité, avec un temps de séchage d’environ 18 mois.

Il existe de nombreuses variétés de bois qui sont parfaites pour un fumage impeccable et, selon l’arôme de chaque variété, sont indiquées comme les plus appropriées en combinaison avec certains types spécifiques d’aliments. Il ne s’agit pas seulement d’assortir les saveurs, mais aussi et surtout de trouver le juste équilibre de l’intensité, afin qu’aucun goût ne l’emporte sur un autre.

Un guide pour l’achat définitif

Si vous voulez acheter des fumoirs, vous devez toujours faire attention à certains critères. Ci-dessous, nos experts en tests ont rassemblé les plus importants dans une liste de contrôle claire pour vous aider à prendre la meilleure décision d’achat possible. Nous sommes confiants que vous trouverez un bon produit dans la catégorie fumoirs si vous tenez compte de nos critères et recommandations lors de votre recherche de produits.

  • Fabricant : Existe-t-il des fabricants connus pour les fumoirs ?
  • Options : Existe-t-il des commentaires audio et d’information sur les fumoirs ?
  • Avis des clients : Y a-t-il déjà des personnes qui ont acheté et évalué le produit ?
  • Taille : Quelle taille de produit est nécessaire ou même possible ?
  • Association des consommateurs : Quels sont les résultats actuels des tests de l’Organisation des consommateurs de tabac ?
  • Résultats des tests : Quels sont les produits actuellement dans la catégorie des fumoirs gagnants des tests ?
  • Prix : De combien d’argent disposez-vous et existe-t-il des offres pratiques pour les fumoirs ?
  • Comparaison : Enfin, une comparaison complète des produits et des prix selon les critères pertinents est nécessaire !

Sur la base de la liste de contrôle ci-dessus, vous pouvez identifier au cours du processus d’achat différents produits qui sont adaptés à vos besoins. Enfin, vous devriez faire une comparaison et une évaluation afin d’identifier le meilleur produit dans la catégorie fumoirs pour vous. Un conseil de nos experts : Commandez plusieurs produits à la fois. Cela vous permet de comparer différents modèles dans un test de comparaison directe et de déterminer votre gagnant personnel.

Comparatif fumoir : Autres sources sur les fumoirs

Un petit conseil : jetez un coup d’œil à toutes les sources mentionnées et recherchez les informations pertinentes pour obtenir les meilleures informations sur le produit avant de l’acheter.

Pourquoi est-il logique de noter les sources mentionnées ci-dessus sur les fumoirs ? Cela a plusieurs raisons. Premièrement, l’organisation de consommateurs indépendante Altroconsumo (ou ADICONSUM/UNC/ADOC) publie régulièrement des rapports d’essai significatifs sur un grand nombre de produits. Par conséquent, il est toujours conseillé de regarder le vainqueur du test de l’organisation.

De plus, les portails clients ou les questions-réponses, comme Yahoo Answers, fournissent des informations utiles et pratiques. Dans la catégorie fumoirs, il y a déjà de nombreux conseils et commentaires de clients disponibles. Celles-ci sont particulièrement précieuses, car la plupart des autres acheteurs ont déjà terminé leurs tests de pratique.

Le fumoir à froid : un guide de choix

1) Pensez à l’usage que vous en ferez : nous n’avons sélectionné que les meilleurs fumoirs à froid disponibles sur le marché et, comme vous l’avez vu, la plupart des modèles sont en forme de pistolet, faciles à utiliser, pratiques et polyvalents, mais si vous fumez habituellement même à chaud nous vous recommandons de jeter un oeil aux modèles qui vous permettent de fumer des deux côtés, donc vous n’aurez pas besoin d’avoir autant de moyens de dépense pour avoir un outil versatile, 2-en-1. En pratique nous vous recommandons de penser à vos besoins pour pouvoir choisir le bon outil pour vous.

2) Attention à la qualité : les fumoirs à froid sont devenus très populaires puisqu’ils sont utilisés quotidiennement dans les émissions de télévision et dans les cuisines ouvertes des restaurants et, en raison de leur polyvalence, beaucoup de gens ont pris goût à cet outil et veulent l’essayer pendant les préparations culinaires ou les boissons à servir à leurs invités. Cette popularité a été largement exploitée par le marché et, en fait, il existe de nombreux modèles de fumoirs à froid sur le marché, mais beaucoup ne sont pas fonctionnels du tout et risquent de ne pas satisfaire leurs besoins. Pour cette raison, il est important de choisir un modèle de fumoir à froid de haute qualité et de ne pas se concentrer sur des modèles économiques à tout prix.

3) Vérifier la capacité et le matériau du brasero : chaque fumoir à froid a sa propre capacité de chargement de copeaux et, alors que certains modèles ont une très petite capacité, assurant seulement un fumage rapide qui ne vous permet pas toujours de terminer le travail, d’autres sont plus spacieux et donc, avec une seule charge vous permettent de fumer tout ce dont vous avez besoin. Par conséquent, c’est un aspect qui doit être évalué, surtout si vous voulez fumer des boissons et de la nourriture pour de nombreuses personnes.

Il est également important d’évaluer le matériau utilisé par le fabricant pour le brasero, car tous ne garantissent pas une bonne résistance à la chaleur et peuvent être déformés. Les braseros en acier inoxydable sont certainement les plus résistants, mais d’autres matériaux résistants à la chaleur comme les alliages d’aluminium peuvent également garantir une bonne durabilité dans le temps.

4) Allumage et alimentation électrique : généralement les pistolets à fumer sont alimentés par des piles AA, faciles à trouver et à changer, mais tous les modèles ne fonctionnent pas de la même façon et, surtout quand il s’agit d’un fumoir froid autre que le pistolet est susceptible d’être alimenté d’une manière différente, moins pratique. Il est donc essentiel de choisir un modèle qui vous permet d’allumer votre fumoir à l’aide d’un simple bouton ou d’autres systèmes simples.

5) Fonctions supplémentaires : Les modèles les plus innovants de fumoirs à froid disposent de plusieurs fonctions supplémentaires qui vous permettent d’effectuer diverses opérations connexes sans avoir à changer d’appareil. Par exemple, il existe des modèles qui vous permettent de réguler le flux d’air, une caractéristique utile pour ne pas manquer le degré de fumage requis, d’autres modèles sont datés d’un système de fumage à froid et d’un chaud 2 en 1, tandis que la présence d’un thermomètre peut vous donner une idée du type de fumée que vous faites, dans le cadre du processus dépend également de la température et pas seulement des chips.

6) Polyvalence et transportabilité : de nombreux chefs emportent leur équipement partout avec eux, mais même si vous n’êtes pas un cuisinier professionnel, vous pouvez faire la même chose. Si vous envisagez d’emmener votre fumoir à la montagne, à la plage ou chez vos amis, nous vous recommandons d’opter pour un modèle compact et léger, mais équipé de toutes les fonctions nécessaires pour vous permettre de travailler confortablement, alors choisissez aussi votre fumoir froid en fonction de sa taille et de son poids, pour que vous n’ayez aucune difficulté lorsque vous devez l’emporter avec vous.

7) Garantie offerte : presque tous les vendeurs offrent une garantie de 2 ans sur les fumoirs, cependant, surtout si vous achetez votre appareil à l’étranger, nous vous recommandons de vérifier la garantie offerte, car si vous rencontrez des défauts et qu’il n’y a pas de garantie adéquate, il vous sera difficile de retourner votre appareil ou de le faire changer.

8) Lisez les critiques : maintenant que vous avez une idée claire, il ne vous reste plus qu’à vérifier l’expérience des autres utilisateurs qui ont choisi le fumoir que vous allez acheter. Nous avons choisi les meilleurs fumoirs à froid en tenant compte également des commentaires des utilisateurs qui ont déjà essayé les modèles proposés, donc si vous ne voulez pas perdre plus de temps, nous vous recommandons de choisir l’un des modèles que nous avons présentés, sinon n’oubliez pas de prêter attention à ce détail et aussi évaluer sur cet aspect de l’achat que vous allez faire.

Maintenant que vous avez fini de lire ce comparatif fumoir, vous serez sûrement en mesure d’identifier le meilleur fumoir à froid et dans quelques jours, vous commencerez à utiliser votre appareil sans risque de brûlures ou qu’il peut s’arrêter pendant le processus de fumage, les deux problèmes les plus courants qui touchent les fumoirs.